En savoir plus sur la mammoplastie

Si vous souhaitez en savoir encore plus sur l’augmentation mammaire, vous trouverez sur cette page de nombreuses réponses à vos questions.

Ptose du sein (sein tombant)

Un sein en bonne position est un sein dont le mamelon est plus haut que le pli du sein (environ 5 cm) et qui a la même forme avec ou sans soutien-gorge. Pour un résultat naturel dans une augmentation mammaire, le mamelon doit être localisé en fonction du centre de la prothèse autant dans le plan horizontal que dans le plan vertical.

A - Ptose très légère : Lorsque le mamelon est légèrement plus bas, la prothèse peut être mise un peu plus bas sur le thorax pour que le mamelon demeure centré dans le plan vertical.

B - Ptose légère : Lorsque le mamelon est beaucoup plus bas, pour que le mamelon demeure centré sur la prothèse dans le plan vertical, la prothèse doit être localisée beaucoup plus bas sur le thorax ou le mamelon doit être relocalisé plus haut sur le sein (redrapage péri-aréolaire). Comme un sein bas sur le thorax n'est habituellement désiré, un redrapage péri-aréolaire qui ne comporte qu'une cicatrice autour de l'aréole est souvent plus avantageux. La prothèse est alors mise en place par cette incision. Cette technique est valable pour remonter le mamelon d'un maximum de 3-4 cm et n'enlève pas de peau excédentaire, qui doit être corrigé par le volume de la prothèse.

C - Ptose importante : Lorsque des surplus cutanés sont présents, un redrapage complet doit être fait pour relocaliser l'aréole plus haute et enlever la peau excédentaire, ce qui implique plus de cicatrices.

Asymétrie


Avant la chirurgie, il peut exister des différences entre les deux seins concernant soit le volume soit la forme.


A - Volume : Les différences de volume peuvent être atténuées en utilisant des prothèses de même volume gonflées différemment ou en utilisant des prothèses de volume différent. Si un redrapage mammaire est nécessaire, les différences de volume peuvent aussi être corrigées en diminuant le sein le plus gros. S'il y a présence d'asymétrie de volume, la correction est plus facile avec les prothèses à l'eau salée.

B - Forme : Les différences de forme peuvent être nombreuses : hauteur différente des mamelons, grandeur différente des aréoles, forme de thorax différente, laxité cutanée différente. L'augmentation mammaire seule ne peut corriger les différences de forme.

Résultats


L'augmentation mammaire ne fait que projeter le sein présent plus en avant lui donnant plus de volume. Les résultats finaux dépendent de la forme du sein initial et du processus de guérison, variable d'une personne à l'autre. Les chirurgies plastiques visent à apporter une amélioration et non la perfection. Aussi, pour la même chirurgie, les résultats pourront être différents d'une personne à l'autre.

Complications


A - Court terme

- hématome : Comme dans toute chirurgie, dans les heures qui suivent la fin de l'intervention, un vaisseau peut se remettre à saigner, causant une accumulation de sang dans l'espace où a été placé l'implant. Dans ces cas, une ré-intervention pour enlever le sang est nécessaire afin d'assurer une bonne guérison.

- infection : Comme dans toute chirurgie, dès que la peau est incisée, il y a un risque d'infection. Bien que cela soit rare (1 %), si une infection survenait et qu'elle était reliée à la cavité de l'implant, il sera nécessaire d'enlever l'implant pour un à deux mois et de le remettre par la suite.

B - Long terme
- capsule rétractile : Une capsule rétractile est considérée comme une réaction à l'implant. Elle est plus fréquente à la suite d'un hématome, d'une infection ou encore d'un contact avec le gel de silicone. Elle est aussi plus fréquente avec une implantation sous-mammaire. Si la cavité devenait trop petite pour l'implant, une ré-intervention pour agrandir la cavité pourrait être nécessaire.

- agrandissement de la cavité : Avec le poids de l'implant et avec les années, il peut arriver que l'espace intérieur autour de l'implant s'agrandisse et que l'implant se déplace vers le bas ou vers le côté. Dans un tel cas, une ré-intervention pour réduire la grandeur de la cavité pourrait être nécessaire.

- dégonflement de prothèses : changement de prothèses.- cicatrices inesthétiques : révision de cicatrices.

FAQ


Comment déterminer la grosseur de la prothèse?

Au cours de l'examen du sein, la grosseur et la forme incluant la présence de ptose sont évaluées. Pour aider le choix de la grosseur, des prothèses de différentes grosseurs sont essayées dans un soutien-gorge sportif.

Quelle est la procédure pour une augmentation mammaire?
Une augmentation mammaire est généralement faite sous anesthésie générale, l'anesthésie locale d'un muscle étant difficile. La durée de la procédure est d'environ 1 h 15 à 1 h 30 h. Elle se fait sur une base ambulatoire. Les patientes sont surveillées à la salle de réveil pendant les 3 heures qui suivent la procédure. Cependant, la plupart des procédures secondaires qui pourraient être nécessaires peuvent être faites sous anesthésie locale.

Des drains sont laissés en place jusqu'au lendemain pour retirer le sang pouvant s'accumuler dans la cavité opérée.

Quels sont les suivis après l'opération?
A - Lendemain : Les patientes sont vues le lendemain pour enlever les drains et vérifier s'il n'y a pas eu d'hémorragie. Il faut s'attendre à ce que l'implant soit haut au départ. Sa position va baisser au cours des semaines ou des mois qui suivent la chirurgie. Il s'agit d'une évolution normale.

B - Deux semaines : Les patientes sont vues 2 semaines après l'opération pour vérifier la guérison initiale et les possibilités d'infection.

C - Six mois : La guérison évolue pendant 6 mois. Après 6 mois, les résultats sont considérés comme stables. C'est le moment de faire une vérification des résultats et de planifier des corrections secondaires si nécessaires.

D - 6-7 ans : Une vérification à tous les 6 à 7 ans serait souhaitable.


Quel est le niveau de douleur suite à une mammoplastie?
Parce que la peau et le muscle sont étirés durant la procédure, le niveau de douleur est considéré comme élevé. Le contrôle de la douleur se fait de la manière suivante :

A - Injection par le drain d'un produit anesthésiant qui agit pend 6-7 heures au réveil
B - Anti-inflammatoire pendant une semaine : Celebrex
C - Analgésique : selon niveau de douleur

Quel est le temps de convalescence requis après une mammoplastie?
La convalescence minimum pour un travail sans effort physique est d'une semaine et de deux semaines pour un travail avec effort physique.

Quels sont les risques de développer un cancer du sein avec un implant?
Aucune étude n'a démontré qu'il y avait plus de risques de cancer du sein avec un implant. L'examen des seins se fait de la manière habituelle et la mammographie ne comporte aucun danger pour l'implant.

Quels sont les impacts d'un implant sur la grossesse et l'allaitement?
Un implant mammaire ne cause aucun problème en rapport avec une grossesse et un allaitement éventuel. Il faut être conscient cependant qu'une grossesse et un allaitement éventuel peuvent provoquer des changements aux seins, qu’il y ait un implant ou non.

Quelle est l'utilité des massages des seins?
Les massages des seins ont pour but de réduire la fréquence des capsules rétractiles. Comme le taux de capsule rétractile est faible avec l'implant à l'eau salée mis sous le muscle, il n'est pas nécessaire de faire des massages.

Quel genre de soutien-gorge est-il préférable de porter suite à une augmentation mammaire?
Pendant 1 ou 2 semaines, il est généralement plus confortable de porter un soutien-gorge sportif. Par la suite, tous les modèles de soutien-gorge, avec ou sans armature, peuvent être portés, mais en évitant cependant de porter d'une manière continuelle un soutien-gorge qui déplacerait le sein vers le centre.

Quels sont les coûts attribuables à une mammoplastie?
Les honoraires globaux comprennent les frais reliés à la procédure actuelle et comprennent :
  • les honoraires de la procédure
  • les honoraires de l'anesthésie
  • les frais de prothèses
  • les frais de salle d'opération
  • le coût d'un soutien sportif
  • les taxes

Lorsque des procédures secondaires sont nécessaires dans la première année après la procédure, des frais de salle d'opération (650 $/h) et d'anesthésie (350 $/h) si nécessaires s'appliquent. Par la suite, des honoraires d'intervention s'appliquent aussi.

Suivez-nous

210-8, Place du Commerce, Verdun, QC, H3E 1N3 | 514-564-9904 | info@chirurgieplastiqueids.ca

Création de

Mention legale